Stockage du gaz : au service de la solidarité énergétique des territoires

Contrairement à l’électricité, le gaz est une énergie stockable pour de grands volumes et sur de longues périodes. Un atout considérable pour faire face aux pointes de consommation en période de froid, et à l’avenir, pour compenser l’intermittence de la production d’électricité renouvelable éolienne et solaire. 

Avec les sites de stockage de gaz disponibles en France, tous connectés avec les réseaux gaziers, notre pays dispose d’une capacité de stockage équivalente à un tiers de la consommation de gaz annuelle. Ces infrastructures jouent un rôle crucial : elles permettent de sécuriser l’approvisionnement des territoires en cas de besoin, principalement l’hiver, et ainsi d’équilibrer en permanence l’offre à la demande, partout en France. Energie stockable et flexible, le gaz est un atout considérable pour faire face aux pics de grand froid, en permettant de soutenir les réseaux électriques à tout moment

Optimiser la production des énergies renouvelables

Demain, les solutions de stockage du gaz vont également permettre de compenser les variabilités des énergies renouvelables, dont la production dépend de facteurs naturels donc imprévisibles : le vent pour l’éolien, le soleil pour le photovoltaïque. C’est la solution développée par le Power to Gas, un procédé innovant, actuellement en phase d’expérimentation, qui permet de convertir en gaz des volumes importants d’électricité d’origine renouvelable non utilisés. Ce gaz peut ensuite être acheminé dans les réseaux gaziers, stocké, et servir les différents usages (chauffage, industrie, transports, …) ou contribuer à produire à nouveau de l’électricité dans les centrales de production.

En se basant sur le scénario 2030-2050 développé par l’ADEME où 50 % de l’électricité devrait provenir de sources vertes, on estime que la solution Power to Gas produira en 2050 entre 20 et 73 TWh de gaz renouvelables.