Quels sont les gaz renouvelables d’aujourd’hui et de demain ? Décryptage.

On assiste depuis quelque temps à l’émergence d’une nouvelle génération de gaz parfaitement compatibles avec les infrastructures existantes, développées pour l’acheminement du gaz naturel. Trois principales filières de production de gaz renouvelables offrent des perspectives prometteuses pour la transition écologique des territoires.

La méthanisation : il s’agit d’un processus biologique qui produit du biogaz à partir de la décomposition de matière organique. Celle-ci peut provenir de différentes sources : des déchets issus de l’agriculture (déjections d’élevage, résidus de culture, cultures intermédiaires…), de l’industrie (sous-produits et effluents de l’agroalimentaire), des déchets alimentaires et ménagers, ou encore des boues de stations d’épuration urbaines. Une fois épuré, le biogaz produit devient du biométhane, aux propriétés équivalentes à celles du gaz naturel, et peut être injecté dans les réseaux gaziers.

La pyrogazéification : réalisée par voie thermochimique, la pyrogazéification transforme à haute température différentes formes de biomasse solide et sèche pour créer un gaz de synthèse. Ce processus peut être complété dans un deuxième temps par le processus de méthanation, dans le but d’obtenir un gaz aux propriétés équivalentes à celles du gaz naturel. La pyrogazéification concerne majoritairement des matières sèches comme le bois et produits dérivés, la paille, et différents sous-produits ligneux de l’agriculture.

Le Power to gas : il s’agit d’un procédé permettant de transformer les excédents d’électricité renouvelable sous forme de gaz. La première étape consiste à séparer, grâce à l’électrolyse, l’hydrogène du CO2. Par la suite, une deuxième étape peut être réalisée pour convertir l’hydrogène récupéré en méthane par l’intermédiaire du processus de méthanation. Ce méthane pourra ensuite être injecté directement dans les réseaux gaziers afin d’être stocké ou acheminé jusqu’aux consommateurs finaux.

Des filières en plein développement

Ces différentes filières de production de gaz renouvelable, pleinement ancrées dans la transition écologique et l’économie circulaire, connaissent actuellement un développement important.

Concernant la filière méthanisation, le gouvernement en a fait un sujet à part entière du débat sur la future PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie), et a adopté 15 mesures afin d’accélérer son développement dans les territoires (en savoir plus).

Pour ce qui est du Power to gas, la première pierre de Jupiter 1000, premier démonstrateur français situé à Fos-sur-Mer, a été posée en décembre 2017. Les travaux sont en cours pour un lancement en 2019 ? à voir !