Retour sur le Mondial Auto 2018 : une place de choix pour le GNV

Du 4 au 14 octobre derniers se tenait l’édition 2018 du Mondial de l’Automobile de Paris. L’occasion comme chaque année de découvrir toutes les innovations qui font de l’industrie automobile l’un des secteurs les plus dynamiques.
Retour sur 4 faits marquants qui montrent que le GNV et bioGNV occupaient une place de choix sur ce salon.

Le GNV à l’essai Place de la Concorde

Un stand dédié au GNV / bioGNV imaginé par GRDF, GRTgaz et l’AFGNV

Durant 10 jours, c’est une véritable bulle d’oxygène qui abritait l’espace imaginé par GRTgaz, GRDF et l’AFGNV, et destiné à informer les visiteurs sur les principales qualités du GNV et du bioGNV. Un lieu ludique et pédagogique voué à mettre en avant les atouts de ce carburant alternatif, tels que l’amélioration de la qualité de l’air, la décarbonation du secteur des transports, la valorisation des déchets agricoles et ménagers en bioGNV, le tout dans des conditions économiques maîtrisées.
Plusieurs animations étaient donc proposées, comme un bar à senteurs, qui avait pour vocation de mettre en valeur l’aspect totalement inodore du GNV, ou encore un atelier permettant de mixer soi-même son smoothie en pédalant sur un vélo fixe : une manière imagée de démontrer qu’avec le bioGNV, on peut se déplacer grâce à la valorisation de déchets organiques.

Seat : une gamme GNV pour la France

Le constructeur espagnol a profité de cette édition pour confirmer de manière officielle l’arrivée de sa gamme GNV en France, et ce dès la fin de l’année.

« Avec cette gamme GNV, nous sommes capables de couvrir 70 % de la demande européenne. Nous avons multiplié par cinq nos ventes de véhicules GNV cette année. Nous sommes convaincus qu’il n’y pas seulement les poids-lourds qui peuvent jouer un rôle dans le développement du gaz mais aussi les voitures particulières » a déclaré Luca de Meo, le Président de Seat. Une annonce clôturée par celle de l’adhésion du constructeur à l’AFGNV, et dont s’est réjoui Vincent Rousseau, Directeur mobilité chez GRTgaz : « C’est une très bonne nouvelle parce que la crédibilité d’un carburant passe beaucoup par la volonté que les constructeurs affichent. »

Le GNV à l’essai Place de la Concorde

Ce Mondial de l’auto était aussi l’occasion de permettre aux visiteurs de se mettre au volant de véhicules GNV. La place de la Concorde à Paris a ainsi accueilli pendant toute la durée du salon un centre d’essai éphémère de véhicules dits « verts ». Parmi ceux-ci, plusieurs véhicules GNV de la marque SEAT étaient à la disposition des visiteurs.

Signature d’une convention entre le CNPA et GRDF pour développer le GNV en France

Cet accord signé entre le CNPA, qui regroupe de nombreuses professions du monde automobile, et GRDF, s’inscrit dans le cadre du développement des compétences du CNPA en matière de mobilité et d’énergies nouvelles.

Cette convention précise que le 
CNPA s’engage à favoriser les formations autour du GNV et du bioGNV auprès de ses adhérents en misant sur l’expertise technique des équipes de GRDF.