Le gaz, une solution accessible pour limiter l’empreinte environnementale de l’industrie

Pour améliorer la qualité de l’air et limiter les impacts sur le réchauffement climatique, le gaz offre des solutions à la fois efficaces et innovantes. Démonstration.

Particulièrement approprié aux procédés industriels, le gaz est une énergie plébiscitée par de nombreuses filières comme la chimie, la métallurgie ou encore l’agroalimentaire. Au total, la consommation industrielle de gaz atteint 180 milliards de kWh, sur les 480 consommés en 2016 en France.

Avec un rendement important et un faible impact sur l’environnement, la conversion au gaz par les industries est une tendance réelle depuis plusieurs années. On estime à 1,4 million de tonnes la quantité de CO2 évité en France en 2016 par les conversions cumulées de 2012 à 2016 de sites industriels du fioul vers le gaz. Un autre secteur est particulièrement concerné : la production d’électricité. Aujourd’hui, le fioul et le charbon, qui contribuent encore à la production d’électricité en France, sont des énergies fossiles beaucoup plus polluantes et qui accentuent le réchauffement climatique. En comparaison du charbon, les nouvelles centrales électriques fonctionnant au gaz, appelées centrales à cycle combiné, permettent de diviser par deux les rejets de CO2. 6 millions de tonnes par an de CO2 seraient évités en France si toutes les centrales thermiques à flamme étaient alimentées par du gaz1 2 !

Graphique

1 GRTgaz

2 Association Technique Energie Environnement (ATEE) / Centre d'études et de recherches économiques sur l'énergie (CEREN)